LE DEFI DE JANVIER
ACTUALITES 2021     EPHEMERIDE 2021     EDITION 2020     
 

 Une pause d’alcool pendant un mois



Le Défi De Janvier, c’est une pause d’alcool pendant un mois pour donner du répit à son corps et à son porte-monnaie, mais également pour faire le point sur la place que l’alcool occupe dans son quotidien.
Les bénéfices sur la santé sont prouvés : perte de poids, meilleur sommeil, regain d’énergie, meilleure concentration et, à terme, une consommation d’alcool mieux maîtrisée, même chez celles et ceux qui n’ont pas réussi complètement le défi.


 Dry January 2021 : une trentaine d’organisations réunies pour relever Le Défi De Janvier

 Dry January 2021 : le retour du Défi De Janvier

 Dry January France

  

 A propos...

La Fédération Française d’Addictologie, Association Addictions France (ex-ANPAA) et la Société Française d’Alcoologie vous proposent un éphéméride pour vous accompagner tout au long du mois de janvier !
Rendez-vous tous les matins pour découvrir l’illustration du jour concoctée par @leaaax, @kettydeleris et @laurentKarila.


 25 janvier

 24 janvier

 23 janvier

 22 janvier

 21 janvier

 20 janvier

 19 janvier

 18 janvier

 17 janvier

 16 janvier

 15 janvier

 14 janvier

 13 janvier

 12 janvier

 11 janvier

 10 janvier

 9 janvier

 8 janvier

 7 janvier

 6 janvier

 5 janvier

 4 janvier

 3 janvier

 2 janvier

 1er janvier

  

 Les politiques n’ont pas pris la mesure du Défi de janvier sans alcool

A l’issue de la première édition française du Défi de janvier, portée par des associations, trois personnalités du monde de l’addictologie s’interrogent sur le décalage entre la prise de conscience générale sur le sujet de l’alcool et celle des politiques (...)
Tribune signée par les Présidents de la SFA, de la FFA et de l’ANPAA, 10 février 2020.


 Remerciements pour Le Défi De Janvier - Dry January

La réussite de l’opération Le Défi De Janvier (Dry January à la française) est désormais reconnue par tous. Elle est attestée par le sondage de l’Institut YouGov qui révèle que la campagne interassociative est connue par 61 % des Français, que 68 % pensent que cette opération était "plutôt une bonne chose", et que 24 % y ont participé selon leur motivation (...)
Communiqué de presse, 9 février 2020.


 Le Défi de Janvier : un succès indéniable !

Le bilan du Défi de Janvier (Dry January à la française) permet de dresser le tableau d’un succès aussi spectaculaire qu’inattendu. Le sondage YouGov du 29 janvier montre des chiffres aussi étonnants que porteurs d’espoir pour tous les acteurs de santé publique (...)
Communiqué de presse, 31 janvier 2020.


 Dry January : la réalité et les arbitres du bon goût

Dans les colonnes du Figaro du 9 décembre est parue une étrange tribune en apesanteur. Elle défendait une France fantasmée, où l’harmonie universelle régnerait sans partage pour peu que l’on s’adonne aux plaisirs de l’alcool, et singulièrement du vin. Nous n’aurions pas plus réagi à cette tribune qu’à d’autres du même tonneau, qui ont pour seul objectif de présenter sous un jour peu amène les professionnels de santé, s’il ne s’était agi cette fois de contester une opération de prévention originale et ludique (...)
Tribune co-signée par Bernard Basset, Amine Benyamina et Mickael Naassila, 16 décembre 2019.


 Pour faire durer le plaisir, faire une pause-alcool...

Dans une tribune parue le 9 décembre dans Le Figaro, de grands cuisiniers, des sportifs, des artistes, se posent en défenseurs du goût et de la tradition et s’attaquent au projet de faire l’expérience d’une pause avec l’alcool en janvier avec le "Défi De Janvier". Le mythe du "Français bon vivant" sous-jacent à leurs propos permet de justifier et d’entretenir l’idée des consommations d’alcool excessives, problématiques voire dépendantes. Il faut garder à l’esprit que 20 % de la population consomment 80 % de l’alcool vendu en France, et que ces 20 % de sur-consommateurs sont nécessaires à la bonne santé de la filière alcool (...)
Communiqué de presse interassociatif, 12 décembre 2019.


 Dry January : Le Défi De Janvier aura bien lieu

Malgré les efforts du lobby alcoolier, malgré l’annulation sous pression de l’Elysée de l’opération "Mois sans alcool" initialement prévue par Santé Publique France, il y aura bien une campagne de "Dry January" en France. Une campagne animée par les associations, sans aucun soutien de l’Etat (...)
Communiqué de presse, 3 décembre 2019.


 Le Dry January à la française aura bien lieu !
Un "Défi pour janvier"

La Fédération Française d’Addictologie et l’ensemble des associations sur le champ de l’addictologie, mais aussi de la cancérologie et du champ social ont décidé de se mettre en mouvement pour que l’opération de mobilisation sociale sur le risque alcool, initialement prévue par le Ministère de la Santé et Santé publique France, ait bien lieu en janvier 2020, malgré l’annulation du soutien de l’Etat par l’Elysée sous la pression des milieux viticoles (...)
Communiqué de presse, 22 novembre 2019.


 Dry January à la française : courrier à l’attention du Président de la République
ANPAA - F2A - FFA - Ligue contre le Cancer - SFA

"Nous prenons aujourd’hui l’initiative de nous adresser solennellement à vous car, de par nos responsabilités de médecins, d’universitaires, de chercheurs, il nous appartient de rappeler que la prévention sur l’un des problèmes de santé publique les plus importants, celui de la consommation d’alcool, ne peut rester indéfiniment sans réponse, sous prétexte qu’un des lobbies économiques les plus puissants s’oppose à toute mesure efficace, quand bien même elle ne concernerait que la prise de conscience par la population des risques qu’elle encoure (...)"
Courrier à l’attention du Président de la République, 18 novembre 2019.


 Dry January à la française : les associations appellent le Gouvernement à ne pas céder à la pression des lobbies

Alors que Santé publique France s’apprêtait à annoncer le lancement en janvier d’un mois de mobilisation autour de la consommation d’alcool, le site Vitisphère rapporte que le président de la République Emmanuel Macron aurait déclaré lors d’un déjeuner avec les producteurs de champagne son opposition à un "Janvier Sec". Si cette déclaration venait à se confirmer, elle montrerait l’influence majeure de la filière alcool sur les choix politiques en matière de santé publique (...)
Communiqué de presse, 15 novembre 2019.